16.10.2014 – Concert de FOLK ME et Vernissage urbain d’Antoine FRITSCH, Big Apple, Strasbourg (67)

Affiche-concert

16.10.2014 – Concert de FOLK ME et Vernissage urbain d’Antoine FRITSCH, Big Apple, Strasbourg (67)

Venez retrouver le groupe Folk Me pour un concert d’automne le jeudi 16 Octobre à partir de 21h au bar le Big Apple – 1 rue du Bain Finkwiller, à Strasbourg !
Ambiance folk & pop garantie !

La soirée débutera par un vernissage urbain dans le caveau du bar où l’artiste Antoine FRITSCH vous fera découvrir ses nombreuses toiles, hautes en couleurs !

FOLK ME – Concert

Folk-me

FOLK ME est un collectif… pas métissé (!), mais bien local !

A l’origine, le groupe était composé des deux guitaristes Cédric WILT et Julien KENNEL et une chanteuse, Vanessa MAGLOTT, tous trois originaires de la Région de Saverne. Le groupe entame son aventure en 2006, pour assouvir leur passion musicale avant tout. Puis les aléas de la vie les séparent quelques temps.

Le trio originel s’est retrouvé en 2014 afin de préparer un retour sous les projecteurs, lors de la Fête de la Musique à Dettwiller.

Comblés par ce come-back en live, ils ont décidé de repartir dans cette belle aventure musicale et de recruter un bassiste, Pierre LEIBRICH et un batteur, Thibaut LEIBRICH, tous deux originaires de Bossendorf : entre eux, la passion de la musique s’est transmise de père en fils.

Voilà le groupe FOLK ME au complet !

Leur répertoire est du genre Folk-acoustique, pour l’instant ils proposent surtout des reprises retravaillées à la sauce FOLK ME : Folk, Pop and Blues. Les influences sont diversifiées : on part des groupes actuels tels que Daft Punk, Angus and Julia Stone, pour aller vers un classique Pink Floyd…

En tout cas, leur éducation musicale n’est pas à refaire, FOLK ME maîtrise ses gammes !

Venez découvrir le groupe et appréciez une ambiance folk, le jeudi 16/10 à partir de 21h au bar Le Big Apple, 1 Rue du Bain Finkwiller à Strasbourg.

Et si vous cherchez à apporter une touche musicale à vos soirées (crémaillère, anniversaire, soirée raclette au coin du feu…), n’hésitez pas à les contacter, ils se feront une joie de vous embarquer dans leur univers dans une ambiance plus intimiste.

Faites connaissance avec le groupe : FOLK ME

Folk-Me-ID

Antoine FRITSCH – Vernissage urbain

Portrait-Phonework-2014

(Portrait, Phonework, 2014)

La soirée débutera avec un vernissage urbain dans le caveau du bar, où vous pourrez découvrir là-aussi un artiste local : Antoine FRITSCH.

Originaire de Dettwiller, âgé de 22 ans, ce jeune n’est pas artiste peintre à plein mais termine ses études en section Arts Plastiques à l’Université de Strasbourg en vue de passer le CAPES à la fin de l’année.

Il peint depuis son enfance mais s’est véritablement adonné à cette passion lorsqu’il a commencé les cours d’Arts Plastiques à la Faculté. La théorie, en parallèle de la pratique lui a apporté certaines influences, tel que le cubisme ou l’expressionisme abstrait américain. Mais il a pu affirmer son propre style et sa façon de peindre, tel qu’il la décrit lui-même, se base sur la spontanéité du geste et de ses réactions sur la toile. Il utilise différents matériaux comme le bois, le contre-plaqué, du drap ou encore du plexiglas.

Geotextile-Forms-2014

(Geotextile Forms, 2014)

En ce qui concerne la couleur, il ne se met aucune limite. Cela vaut également pour les formes présentes sur ses créations.  A contrario, de Picasso qui représente une chose sous plusieurs angles, Antoine essaye de représenter plusieurs choses sous le même angle.

Le côté brutal de ses peintures renvoie en quelque sorte à la société et ses tableaux pourraient être l’empreinte de la crise de la consommation, renvoyant ainsi une vision plutôt pessimiste mais réaliste du monde qui nous entoure.

Antoine se différencie aussi de la peinture en produisant des vidéos ou des photographies de ses travaux. Mais l’originalité de son travail réside très certainement dans sa pratique artistique peu rencontrée à ce jour : il utilise son smartphone qu’il utilise comme un skecthbook. Un objet de communication et de consommation, qu’il utilise comme objet de création. Cela lui permet de créer chaque jour une petite esquisse par-ci par-là, pouvant aboutir à une véritable peinture numérique, qu’il partage ensuite sur les réseaux sociaux.

Est-ce là la spécificité des artistes de la nouvelle génération : la création d’un nouvel art 2.0 ?

Son travail consiste en une recherche dans l’infini de l’inconscience et de la conscience, comme si ses créations pouvaient se démultiplier. De cette manière, le spectateur peut y voir un maximum de choses, sans fin.

 

Et vous alors, qu’y verrez-vous ?
Venez découvrir l’artiste : http://fritscharts.tumblr.com/ et sa page Facebook

Fritsch-arts

Article par Agathe S.

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.