Petite leçon pour réaliser un court métrage

 court

Petite leçon pour réaliser un court métrage

Aujourd’hui plus que jamais, il est facile de filmer son chat, de le poster sur Youtube et d’avoir des milliers de vue, oui mais voilà, pour les plus créatifs, ça n’est pas vraiment le but recherché (ni pour le chat d’ailleurs).

Petite leçon d’histoire pour commencer, en 1940, la diffusion d’un court métrage devient obligatoire en première partie de séance de cinéma, en 1953 celle-ci est supprimée, ce qui n’arrêta pas, entre autre, Truffaut de créer son premier l’année suivante. Pas moins de 30 ans plus tard la première édition du Festival International du court-métrage de Clermont Ferrand est lancée . Tout ça pour dire que le cinéma n’a au début pas vraiment fait les yeux doux aux courts, mais de nos jours il a une place à part entière dans le métier, parce que les jeunes talents d’aujourd’hui seront les grands noms du cinéma de demain, le Festival de Cannes a même créé « Cannes Court Métrage » en 2011.

 

Mais avant de se lancer dans l’aventure, il est important de bien connaître l’univers du court. Il faut donc bien avoir en tête que la réalisation de courts-métrages est tributaire d’une économie majoritairement subventionnée. Les principales institutions d’aide au financement sont :

A prendre en compte le fait aussi que les festivals restent majoritairement le meilleur moyen de se faire connaître dans le métier, pour ça il y a (entre autres)  :

Pour faire un court métrage on peut passer par le chemin le plus sûr : écoles de cinéma (Eicar, ESRA, FEMIS, INA SUP…), c’est bien joli oui mais pas forcément accessible et les écoles ne font pas le talent !

ecole-cinema

On peut être un petit malin, titulaire d’un bac pro menuiserie et avoir autant de talent qu’un Coppola et d’audace qu’un Dolan.

Premièrement et sûrement un des points les plus importants : un bon scénario , c’est relatif vous me direz et vous avez raison, mais il est souvent mieux vu d’éviter les thèmes déjà trop récurrents et clichés du cinéma actuel (par exemple les histoires d’amour avec course poursuite jusqu’à la gare à la fin, c’est bon a déjà donné dans une bonne centaine de films, et encore je suis gentille). Essayez de ne pas être trop prévisible, c’est important d’avoir des influences et des références, certes, mais savoir les utiliser c’est encore mieux.

« Dans un film contenant de la tension , le moment qui terrorise le spectateur n’est pas celui où la violence se déchaîne, mais celui qui la précède », préférez le sous entendu à l’action en elle-même, qui peut être finalement décevante, je ne parle pas uniquement de film d’horreur ou de suspens mais c’en est un bon exemple .

Le choix des acteurs est un élément tout aussi important pour la réussite d’un bon film, que ce soit un court, un moyen ou un long, on sera tous d’accord là-dessus ! Soyez patient et n’ayez pas peur de prendre votre temps pour choisir les bonnes personnes, apprendre à les connaître etc. C’est une chose qu’on ressentira dans le film je peux vous l’assurer, une équipe soudée et aimante est beaucoup plus productive qu’un groupe de personnes pas du tout sur la même longueur d’onde qui ne rendra la vision du film que moins agréable pour le spectateur !

Mettez vous à la place du spectateur, pensez à votre film préféré, à vos sensations pendant et après la séance, essayer de nous faire ressentir la même chose doit être votre ultime but !

Tous ces sujets abordés pourraient être valables pour un long métrage tout comme un court, c’est donc là que je vais marquer un point différent, le court métrage doit être d’autant plus travaillé qu’il est plus court, plus concentré, donc, logiquement plus pertinent , le travail ne doit pas être bâclé, chaque étape compte, et c’est à ça qu’on reconnait un bon film!

Sachez vous entourer, à tous les niveaux : un film sans argent, ce n’est pas un film. Il faut de la lumière, de la logistique, des accessoires, etc… Parfois il vaut mieux claquer 500€ de plus et sauver un projet .

Comme dit plus haut, plusieurs institutions de financement existent pour aider à la production et création de courts-métrages, en ce qui concerne la promo, elle peut se faire en participant à des concours oui, mais aussi en faisant tourner un maximum le projet, parlez-en de partout et à tout le monde, faites jouer vos relations plus que jamais !

 

En ce qui me concerne, voilà quelques uns des plus beaux courts à mes yeux :

embedded by Embedded Video

YouTube Direkt

embedded by Embedded Video

YouTube Direkt

embedded by Embedded Video

YouTube Direkt

embedded by Embedded Video

YouTube Direkt

A vos scénarios !

 

Article par Cécile I.



Laisser un commentaire

CAPTCHA *