Le premier, l’authentique Grease avec John Travolta (Chronique)

 

 

Le premier, l’authentique Grease !

 

Réalisation : Randal Kleiser
Comédiens : John Travolta, Olivia Newton-John, Annette Charles, Jeff Conaway
Genre : Comédie, Romance, Musical
Nationalité : Américain
Durée : 1h40
Date de sortie : 1er septembre 1978

Synopsis : A la fin des vacances d’été, les amoureux Danny Zuko et Sandy Olsson, une jeune Australienne de bonne famille, doivent se séparer.
A son retour au lycée Rydell, le jeune homme retrouve sa bande, les T-birds, blousons de cuir et cheveux gominés. Les parents de Sandy ayant décidé de s’installer aux Etats-Unis, la demoiselle intègre la même école…
Passé la surprise des retrouvailles et pour faire bonne figure devant ses copains, Danny adopte une attitude désinvolte qui laisse la jeune fille totalement désemparée. Sandy rejoint alors les Pink Ladies, le pendant féminin des T-Birds.
S’ensuit un jeu du chat et de la souris entre les deux tourtereaux, le tout rythmé par les événements de leur vie de lycéens : démarrage de la saison de football américain, bal de promotion, course de voitures, soirées entre filles, entre garçons, au fast-food, au drive-in

embedded by Embedded Video

YouTube Direkt

 

Mon avis :

30 ans de mythe, ça se fête ! Grease, Grease, Grease, drôle de nom pour un film culte, traduction en français « graisse », mmmh charmant n’est-ce pas?
Référence aux superbes voitures que nous voyons dans le film? Oui oui c’est tout à fait ça, car même si le sujet porte sur  une histoire d’amour entre une jeune fille prude et un bad boy, les voitures sont les éléments essentiels du film. Ça peut vous paraitre stupide d’associer une voiture à l’amour…mais ce symbole détourné sous forme de matérialisation est assez bien pensé en fin de compte. Dans Grease si tu n’as pas une belle voiture tu n’es rien, tu n’es pas accomplie, tu n’es pas quelqu’un, juste le stéréotype de la personne que tu aimerais être.
Il y a aussi cette tournure d’assumer ses propres sentiments envers une personne qui n’est pas comme nous; cependant cela ne vient pas immédiatement il faut du temps…ce temps est montré par la transformation de la voiture des T-Birds, vieille carcasse qui devient grâce à la motivation du groupe une belle et puissante machine. Avant ce devenir, il faut avant toute chose y aller progressivement, savoir se qu’on veut changer, réparer les « erreurs »…puis continuer à en prendre soin. Je vous éclaire : l’amour ça se construit, Rome ne s’est pas fait en un jour !
Il est vrai que la comparaison de la voiture et de la femme peut-être machiste mais pour le coup moi qui suis un brin féministe j’approuve ce détournement.
Une femme on en prend soin comme une voiture, parfois « tout roule » et parfois il faut « réparer »; c’est être à l’écoute de l’autre. Grease l’exprime à la fin avec la célèbre chanson You’re the one that I, mademoiselle se décoince pour le plus grand plaisir d’électrifier son chéri de rockeur ! (Cassandre)

embedded by Embedded Video

YouTube Direkt



Laisser un commentaire

CAPTCHA *