Feedback d’une bénévole au FEFFS 2013 ( Strasbourg )

feffshd

Un festival plus que fantastique

Du 13 au 22 Septembre, longs-métrages, rétrospectives, jeux vidéos, documentaires, films d’auteurs, projections en plein-air étaient au programme du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg qui a su proposer une palette d’activités riche & variée pour satisfaire les plus fantasques d’entre vous. Pour sa 6ème édition, le FEFFS a mis le paquet : entre la traditionnelle zombie-walk qui réunit de plus en plus d’adeptes, les master-class, la toute nouvelle expo rétro-gaming & le partenariat avec les Bibliothèques Idéales, impossible de s’ennuyer. L’équipe de choc qui nous a accompagné durant ses 10 jours dans le monde particulier de l’étrange avait également mis en place un village fantastique où se sont donnés rendez-vous plusieurs associations pour exposer livres, comics, affiches de ciné & artisanat imprégnés de la culture fantasque strasbourgeoise & international Cyclops, Rec House, Maryline Weyl, Atelier d’Akinra, Terra Nostra, Dreammovies ).

Ouverture avec le Ciné Concert B-Movie Orchestra :

En provenance d’Amsterdam, le B-Movie Orchestra – un big band funky – accompagné des Cinematic Fever Girls ont inauguré l’ouverture du Festival en transformant l’auditorium du Conservatoire en véritable cinéma musical : ils ont interprété en live les bandes originales de séries B italiennes des années 60 et 70. Les artistes nous ont entraîné dans un tourbillon de bonne humeur & de plaisir pour les yeux. Les deux jeunes chanteuses ont mis en scène chacune de leurs prestations mêlant danses frivoles et sensualité.

« Monkey-Business » :

Depuis ses débuts, le FEFFS est avant tout un rassemblement festif & culturel qui cette année a mis l’accent sur les 80 ans du légendaire singe géant qui a bercé notre enfance : King-Kong ! Un « Monkey-Business » a tout spécialement été préparé pour cette édition avec une rétrospective de 12 films sur le thème des singes retraçant une période de 70 ans de cinéma.

Films :

Étant bénévole au sein du festival, il m’a été donné l’occasion de visionner certains des films présentés :

  • la version de 1976 de King Kong, I am Divine (documentaire sur « Divine », l’un des précurseurs de la tendance Drag Queen aux USA), Kiss of the Damned ( film basé sur la vie d’une vampire mêlant sexe passion & suspense ), All cheerleaders die ( film à prendre avec un second degré très développé parce que c’est.. tout simplement délirant ), In Fear ( film d’horreur – s’abstenir si on a peur du noir & des forêts isolés ), The Returned ( l’incontournable film de morts-vivants mais pour une fois on nous éclabousse pas de sang à tout bout de champ ), Proxy ( raconte la vie d’une jeune femme ayant perdu son enfan qui devient.. ).
  • Ce qu’on retient : une sélection très bien réfléchie & fascinante du point de vue de la variété & donc du choix du téléspectateur : il y en a pour tous les goûts ( & même pour les moins fans du genre fantastique ).

Les Nuits Nanars :

Peu connu comme concept mais très ludique : une soirée a été entièrement réservée aux pires navets cinématographiques.. C’pas une blague ! De minuit à 6h du matin, trois films de gorilles nous ont couper le souffle ( dans tous les sens du terme ) avec comme lot de consolation le petit déj offert par le FEFFS. L’ambiance était au rendez-vous : succès total.

Zombie-walk :

Malgré la météo légendaire de Stras-city, jeunes & grands enfants se sont réunis à Place Kléber, défilant avec des costumes & maquillages de zombies. Certains prenant leurs rôles très au sérieux sont allés jusqu’à se coincer des canettes dans la tête ( mais non, pas pour de vrai ), traîner des chaînes ou carrément s’enchaîner entre eux : âme sensible s’abstenir ! Aussi, une trentaine d’étudiantes en esthétique ont eu l’amabilité de venir transformer nos strasbourgeois en monstres vivants & ce sur la base du bénévolat, comme la plupart des organisateurs & participants. Le FEFFS c’est aussi ça : un rassemblement avant tout pour le plaisir & l’amour du fantastique, la création d’un espace entièrement dédié à ce thème qui attire un public de plus en plus large & passionné faisant du festival un temps fort de l’agenda mondain Strasbourgeois.

Palmarès du FEFFS 2013 :

LONGS-MÉTRAGES

Octopus d’Or : Kiss of the Damned de Xan Cassavetes

Méliès d’Argent : Borgman de Alex van Warmerdam

Prix du public : Uma Historia de Amor E Fùria de Luiz Bolognesi

Mention Spéciale du Jury : Dark Touch de Marina de Van

COURTS-MÉTRAGES

Octopus d’Or :Yardbird de Michael Spiccia

Méliès d’Argent : No tiene gracia (Not Funny) de Carlos Violadé

Prix du Jury Jeune : No tiene gracia (Not Funny) de Carlos Violadé

Prix du Public : Yardbird de Michael Spiccia

Mention Spéciale : The Hunt de Spencer Estabrooks

Prix Made In France : The Things they Left Behind de Guillaume Heulard et Stépahen Valette

Prix Animation : Pryg-Skok (Sauterie) de Leonid Shmelkov

INDIUM GAME CONTEST 2K13

Octopix – jeu complet – Elemental4l de i-illusions

Octopix – work in progress – Pathogen de Zach Bohn

Par Shiwa S.



Laisser un commentaire

CAPTCHA *