Dirty Dancing 1 (chronique)

Dirty Dancing !

Réalisation : Emile Ardolino
Comédiens : Jennifer Grey, Patrick Swayze, Jerry Orbach
Genre : Comédie, Romance, musical
Nationalité : Américain
Durée : 1h40
Date de sortie : 23 décembre 1987

Synopsis : Dans les années soixante, Bébé passe des vacances familiales monotones jusqu’au jour où elle découvre qu’un groupe d’animateurs du village estival forment un groupe de danse. Pour la jeune fille sage, c’est le début de l’émancipation grâce au « Dirty Dancing », cette danse ultra-sensuelle, et la rencontre avec Johnny Castel, le professeur de danse.

Prix : Oscars Academy Awards 1988 de la meilleure chanson

embedded by Embedded Video

YouTube Direkt

 

 

Mon avis :

Je crois que vous l’avez bien compris, je suis en mode « je revisite les grands classiques du cinéma » où se mêle garçon rebelle, fille sage et amour improbable.
Bon vous avez en face de vous le gros cliché de la fille qui aime toutes les comédies romantiques…enfin vous garçons c’est ce que vous vous dites sûrement !
Mais détrompez-vous je ne suis pas ce genre…Je souhaite juste parler de ces films qui ont marqués l’esprit des gens, mon esprit par la même occasion.
Ce que j’aime dans les films de cette époque c’est la simplicité de mise en forme, il n’y a pas de chichi ni de tralala. On chante, on danse, on joue;
bref c’est dynamique.
On parle avec tous nos sens. Il y a cette recherche de puiser à l’intérieur de soi pour ressentir la vérité, une vérité émotionnelle qui à première vue trompe autrui par cette carapace, ce qui nous donne matière à juger. Il est montré dans ce film et comme dans bien d’autres que j’étudierai par la suite (Grease, Cry Baby) que les apparences sont trompeuses.
On peut toujours se surprendre et surprendre autrui; c’est la magie de la vie. Une personne qu’on renie et qu’on pense idiote peut nous faire littéralement changer d’avis et nous faire tournicoter la tête, comme un manège qui ne s’arrête plus de tourner, tourner, tourner…Vous voyez ce que je veux dire? Non? Si ?
Ahahaaaa, je vous donne le vertige? Parce que moi-même je me le donner parfois…Remarquer j’aime bien ça.
Oupsss je m’évade, pardonnez-moi mes chèr(e)s lecteurs/lectrices mais j’ai toujours pensé que le monde était fou ainsi que nous autres êtres humains donc un peu de folie est de bonne augure par ici.
Eh bien revenons à nos moutons : Dirty Dancing !
Vous savez c’est le film où il y a le fameux porté volant, tel un oiseau décollant dans le ciel sur la chanson  » I’ve Had The Time Of My Life  »
(psssit désolée de vous décevoir mais les Black Eyed Peas n’ont rien inventé pour le coup, une simple reprise légèrement modifier en élèctro) qui est certes exceptionnel mais je m’attendais à ce qu’il soit plus grandiose quand même car c’est censé être l’accomplissement d’un amour, d’une jeune fille devenant Femme et de l’homme à femme devenant Homme assument ses actes à part entière.
Nous avons tous nos secrets, des aspirations ou des dons qu’on ignore encore…Dirty Dancing nous dévoile que par une rencontre quelconque, dans des lieux plus ou moins insolites, on peut être bouleversé à tout jamais !
Le Dirty Dancing, la danse sensuelle par prédilection…
A vos déhanchez les garçons, faites rêver ces demoiselles rien qu’un peu! (Cassandre)

 



One Comment

  1. Mylène wrote:

    MYTHIQUE ce film 🙂

Laisser un commentaire

CAPTCHA *