Dark Shadows – Tim Burton

Dark Shadows

Réalisé par : Tim Burton
Avec : Johnny Depp, Michelle Pfeiffer, Helena Bonham Carter
Genre : Comédie, fantastique
Nationalité : Américain

Synopsis :

En 1752, Joshua et Naomi Collins quittent Liverpool, en Angleterre, pour prendre la mer avec leur jeune fils Barnabas, et commencer une nouvelle vie en Amérique. Mais même un océan ne parvient pas à les éloigner de la terrible malédiction qui s’est abattue sur leur famille. Vingt années passent et Barnabas a le monde à ses pieds, ou du moins la ville de Collinsport, dans le Maine. Riche et puissant, c’est un séducteur invétéré… jusqu’à ce qu’il commette la grave erreur de briser le cœur d’Angelique Bouchard. C’est une sorcière, dans tous les sens du terme, qui lui jette un sort bien plus maléfique que la mort : celui d’être transformé en vampire et enterré vivant.
Deux siècles plus tard, Barnabas est libéré de sa tombe par inadvertance et débarque en 1972 dans un monde totalement transformé…

Mon avis :

Inspiré de la série télévisé de Dan Curtis diffusée dans les années 60, Tim Burton retourne avec Dark Shadows dans son domaine de prédilection : la comédie horrifique.

Niveau casting, pas de surprise à l’horizon : le fidèle Johnny Depp, omniprésent depuis plusieurs années dans la filmographie de Burton (cela fait maintenant la 8ème collaboration), et son épouse et muse Helena Bonham Carter sont comme d’habitude présents à l’affiche, avec des rôles leur allant comme des gants.
Chapeau bas pour Eva Green également, qui nous délivre une belle prestation en sorcière machiavélique et déjantée.
Les décors sont magnifiquement glauques comme seul Mr Burton sait le faire, et l’ambiance générale, alliant touches d’humour, actions et situations cocasses arrive à capter l’attention du spectateur et nous plonge dans un monde étrange et attirant.

Alors pourquoi ne suis-je pas plus emballée que ça par ce film ?
Après la (grande, très grande) déception que fut Alice au Pays des Merveilles à mes yeux, Dark Shadows rehausse quand même le niveau et offre un bon divertissement dans un univers très burtonien.
Cependant, un petit manque de saveur serait à déplorer. Les personnages sont sympathiques mais n’ont rien de délirants (certains sont même plutôt inutiles, cf celui de Chloé Moretz ou de Michelle Pfeiffer), l’histoire est certes originale mais ne sort pas des sentiers battues, avec des situations et des scènes qui sont au final assez prévisibles.
On a l’amère impression que le célèbre réalisateur a un peu de mal à se lâcher depuis quelque temps.  Où sont donc les monstres loufoques et effrayants de Beetlejuice, l’atmosphère prenante et froide de Sleepy Hollow, les personnages hauts en couleur de Sweeney Todd ?

Un bon film, mais qui a tendance à trop reprendre les codes du genre créés par Tim Burton lui-même sans y rajouter le petit quelque chose qui l’aurait rendu inoubliable.

L.

Un avis, une remarque, une critique?

embedded by Embedded Video

YouTube Direkt

 



2 Comments

  1. Cassandre wrote:

    Je me doutais que tu n’allais pas passer à côté du Timie ! Je suis amplement d’accord avec toi, rien à redire.
    Il m’a bien fait rire mais voilà, les noms m’ont bien plut : JOSETTE… x)

    • laurie wrote:

      Hehe bien sur! Même si comme dit depuis quelques temps je suis un chouia déçue par ce qu’il nous pond. M’enfin, tout génie à droit à ses moments de faiblesse 😉

Laisser un commentaire

CAPTCHA *