Blue Valentine – Derek Cianfrance

Blue Valentine – Derek Cianfrance

 

Réalisé par : Derek Cianfrance

Avec : Ryan Gosling, Michelle Williams

Pays : États-Unis

 

Synopsis

A travers une galerie d’instants volés, passés ou présents, l’histoire d’un amour que l’on pensait avoir trouvé, et qui pourtant s’échappe… Dean et Cindy se remémorent les bons moments de leur histoire et se donnent encore une chance, le temps d’une nuit, pour sauver leur mariage vacillant.

 

Critique

Derek Cianfrance livre ici son deuxième film qui a été sélectionné au Festival de Cannes et au Festival Sundance. Pour les personnes fleur de peau, une bonne grosse boîte de mouchoir ne serait pas négligeable. Personnellement, il s’agit d’une des histoires d’amour les plus tristes que j’ai vu au cinéma. En effet, les acteurs nous livrent un jeu extrêmement sincère
et bouleversant. Ryan Gosling est absolument fantastique, à travers les flashbacks et les scènes dans le présent, on observe une véritable fracture qui laisse transparaître tout le talent de l’acteur. Michelle Williams, quant à elle, joue le rôle d’une femme à bout de souffle et qui essaie de se raccrocher tant bien que mal à ce qu’il reste dans son couple … en vain.

Comme expliqué plus haut, le film est constamment parsemé de flashbacks du couple, de leur rencontre jusqu’à leur mariage et de leur situation actuelle, tout simplement irrécupérable. On s’accroche, on aimerait même leur dire que tout n’est pas fini, qu’il y a encore de l’espoir et on a l’impression d’être confronté à ce couple et de partager toute leur tristesse et leur malheur. C’est ça que Derek Cianfrance a voulu nous transmettre : n’importe qui peut-être amené à affronter ce genres de situations sans n’avoir aucun contrôle et mettre toutes ses dernières forces pour sauver son histoire avec la personne tant aimée.

De plus, la majorité des flashbacks nous donne envie de vivre une histoire d’amour comme la leur, une rencontre un peu bancale, un véritable coup de foudre, une complicité grandissante, et une passion enivrante qui malheureusement (et comme souvent d’ailleurs) ne durera pas éternellement. L’identification aux personnages est facilement possible puisqu’il s’agit de personnes comme vous et moi que l’on pourrait croiser au coin d’une rue sans même y prêter attention, voilà ce qui donne aussi à ce film, toute sa dimension tragique.

On peut dire ce qu’on veut des histoires d’amour dans les films, elles touchent toujours les gens qui en ont vécu une vraie. Après libre à vous de vous dire que ce film n’a aucun intérêt ou bien qu’il s’agira peut-être pour vous d’une très bonne découverte !

 

Julien.

 

embedded by Embedded Video

YouTube Direkt

 

 

 

 



Laisser un commentaire

CAPTCHA *